À propos de l’ADEB

Vitrine de l’édition professionnelle, l’Association des éditeurs belges (ADEB) regroupe les éditeurs belges de langue française ainsi que des distributeurs et diffuseurs de livres actifs en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Je suis...
éditeur·trice

Bienvenue ! Ce dossier vous informe des dernières actualités et des prochaines formations. Il contient aussi un lien vers le répertoire des éditeurs, la FAQ, les chiffres du marché du livre...

Je suis...
auteur·trice

Bienvenue ! Vous cherchez un éditeur pour publier votre manuscrit ? Vous vous posez des questions sur le contrat d'édition ou les droits d'auteur ? Suivez ce lien vers le répertoire des éditeurs, la FAQ...

Je suis...
journaliste

Bienvenue ! Vous avez une question sur le marché de l'édition ? Ce dossier contient nos communiqués de presse, les derniers chiffres du marché du livre disponibles, un répertoire des éditeurs...

Je suis...
libraire

Bienvenue ! Ce dossier contient un lien vers le répertoire des éditeurs, diffuseurs et distributeurs de la Fédération Wallonie Bruxelles, mais aussi une Foire aux Questions, les chiffres du marché du livre...

Vous voulez en savoir plus ?

Dans ces dossiers, vous trouverez  

Enjeux et actions

Le rayonnement de l'édition belge, la promotion de la lecture, les dernières statistiques du marché du livre ou de la production éditoriale belge francophone... Pour consulter les dossiers au cœur de nos préoccupations actuelles, c'est par ici. 

Répertoire des éditeurs

Vous cherchez un éditeur, diffuseur ou distributeur en Belgique ? Cet annuaire en ligne répertorie plus de 250 maisons d’édition qui composent notre paysage éditorial, témoignant de la richesse et de la diversité de notre production. 

Foire aux questions

Une question sur le métier d'éditeur ou le contrat d'édition ? Vous vous demandez comment établir le prix de vente d'un ouvrage ou quelles aides sont accessibles aux acteurs de la chaîne du livre ?  Les réponses à ces questions se trouvent par ici.

Formations

L’ADEB organise annuellement diverses formations liées aux métiers de l’édition, ouvertes aux membres (gratuit) et aux non-membres. Ce dossier vous donne accès aux supports des formations précédentes et dévoile les thèmes à venir ! 

Rendez vous

Et si on se rencontrait ? Dans cette rubrique, vous trouverez tous nos prochains événements : formations, stands collectifs dans des foires et salons, conférences et rencontres à ne pas manquer... À vos agendas ! 

Annuaire des éditeurs


Vous cherchez un éditeur ou un distributeur en Belgique ? Cet annuaire en ligne répertorie plus de 250 maisons d’édition qui composent notre paysage éditorial, témoignant de la richesse et de la diversité de notre production. Une version PDF est également disponible pour une consultation hors ligne.

Priorités


Afin de promouvoir l’importance de la lecture, l’ADEB organise tout au long de l’année, deux actions :  « Tout le monde lit » et « Éditeurs en classe  ».  Au cœur de ses priorités figure aussi le rayonnement de l'édition belge, notamment via la plateforme « Wallonie-Bruxelles  Édition ». 
 L'ADEB participe également à l'opération « Lisez-vous le belge ».
 Ce dossier reprend aussi les différents défis et chantiers d’avenir du secteur de l’édition, comme la pénurie de papier ou les frais postaux. On y retrouve enfin les dernières statistiques du marché du livre et de la production éditoriale belge francophone.

 Bonnes lectures !  

Rayonnement
 de l'édition belge

Découvrez le magazine de l’édition belge francophone.

Promotion
 de la lecture

Découvrez les bienfaits de ¼ d’heure de lecture !

Nos formations à venir


L’ADEB organise annuellement diverses formations liées aux métiers de l’édition, ouvertes aux membres (gratuit) et aux non-membres.

Mise en page & impression

Cette formation,  orchestrée par Thierry Horguelin (Les éditeurs singuliers),  se déroulera en deux temps : 
 
 #1 Prépresse : règles de mise en page et orthotypographie 
 
#2 Les règles d'impression

  • Le 8 septembre 2022
  • Edi.Pro • rue de la Province, 15 • 4100 Seraing
  • Gratuit pour les membres
     (25€ HTVA non-membres)

Foire aux questions


  • À quoi sert un éditeur ?

    À l’instar des vignerons qui garantissent l’origine de leurs produits dans le respect d’un savoir-faire particulier par une Appellation d’Origine Contrôlée, l’éditeur en apposant son label éditorial sur un ouvrage garantit la qualité des contenus et le respect de tous les acteurs de l'écosystème du livre.

    L’éditeur est un entrepreneur au service de la culture.

    Le métier de l’éditeur ne consiste pas simplement à mettre en rapport une œuvre et son public. Au-delà du risque économique que prend l’éditeur en publiant un ouvrage, son apport, ou celui de son équipe, est réel et constant tout au long du processus, de la conception à la vente, avec des particularités selon les secteurs éditoriaux.

    • Observation des besoins de la société, des pratiques de lecture.
    • Création de labels éditoriaux, de collections, de nouveaux projets.
    • Accompagnement des auteurs, engagement de publier dans le respect du droit d’auteur, conclusion d'un contrat d'édition.
    • Sélection des contenus, validation du sens, du texte.
    • Vérification de la syntaxe, de l’orthographe, et du respect des règles typographiques.
    • Création de la maquette et de la couverture dans un souci de lisibilité et d’esthétique.
    • Mise en forme sur tous les supports disponibles (papier et électroniques).
    • Fixation du tirage et supervision de l’impression.
    • Fixation de la politique marketing : prix de vente public, suivi des ventes, de la disponibilité.
    • Référencement du titre auprès des grandes bases de données existantes.
    • Information aux interlocuteurs commerciaux, aux libraires, aux bibliothécaires, aux écoles.
    • Promotion et communication vers la presse, animation des réseaux sociaux.
    • Rémunération des acteurs de la chaîne du livre.
    • Une attention toute particulière est également apportée aux réactions, critiques, opinions des lecteurs. 

    L'éditeur porte une responsabilité légale sur sa production : dépôt légal, originalité, contenu. 

    Celui-ci est aussi un chef d’entreprise avec toutes les responsabilités qui incombent à cette fonction et tout le travail administratif y afférent.


  • Comment trouver un éditeur diffuseur ou distributeur en Belgique?

    Trouver un éditeur n’est pas toujours évident pour un auteur, d’autant plus lorsqu’il s’agit de faire publier un premier texte. L’ADEB met à disposition sur son site internet un répertoire en ligne reprenant un très grand nombre d’éditeurs de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ce répertoire présente les maisons d'édition et renseigne leurs spécialités et leurs coordonnées. Il permet également d’affiner la recherche en sélectionnant une ou plusieurs des catégories (« scolaire », « professionnel », « beaux-livres » …).

    Avant d’envoyer un manuscrit, il est vivement conseillé de cibler les maisons d’édition dont la ligne éditoriale se rapproche le plus du contenu de l’ouvrage que l'on propose.

    À noter que l’ADEB est une association professionnelle, non une maison d’édition ; il est dès lors inutile de lui faire parvenir des manuscrits. Ceux-ci ne seront pas lus, ni transmis à qui de droit. Il n’appartient pas non plus à l’ADEB de conseiller les éditeurs ou de leur recommander des auteurs.

    Les éditeurs à la recherche d’un distributeur ou d’un diffuseur trouveront également dans cette base de données les coordonnées des principaux acteurs de ce secteur.

    Vous êtes éditeur, distributeur ou diffuseur professionnel mais ne figurez pas dans notre annuaire ? N’hésitez pas à nous le signaler (adeb@adeb.be).


  • Quelles formations mènent au métier d’éditeur ?

    Plusieurs universités belges proposent un master en Lettres ou en Communication avec finalité « sciences et métiers du livre » dont :

    • L’Université catholique de Louvain 
    • L’Université Libre de Bruxelles 
    • L’Université de Liège 

    L’ULg dispose même d’un Centre d’Étude du Livre Contemporain – CELIC : http://www.celic.ulg.ac.be/

    Le SIEP (Service d’Information sur les Etudes et les Professions) reprend également sur son site internet les différentes filières de formation menant au métier d’éditeur : https://metiers.siep.be/metier/editeur-editrice

     

    Mais il existe autant d'éditeurs que de genres éditoriaux. En Belgique, nous connaissons des éditeurs ayant des formations de romaniste, germanique, historien, philosophe, juriste, journaliste, économiste, sociologue, médecin, ingénieur, marketeer, psychologue, enseignant,...


  • Comment est organisée la filière économique du livre ?

     

    D’une manière très simplifiée, ce schéma présente la chaîne économique du livre (dans le cadre d’un contrat à compte d’éditeur), c’est à dire le parcours entre l’idée qui germe dans la tête d’un auteur et le livre que le lecteur tient entre ses mains !

    • L’auteur•trice : Le premier maillon de la chaîne du livre est bien sûr l’auteur, qui crée le contenu de l’ouvrage sous forme de manuscrit et le présente à l’éditeur. S’ils décident de collaborer, ils signent alors un contrat d’édition, fixant les règles de leur relation. À noter qu’il arrive que ce soit l’éditeur qui en prenne l’initiative, dans le cas d’un ouvrage de commande.
    • L’éditeur•trice : Élément-pivot de cette chaîne, l’éditeur supporte l’essentiel du risque financier de l’édition. Il est tenu d’assurer toute la fabrication de l’ouvrage (corrections, réécriture, mise en page…, et bien sûr d’en suivre l’impression). Outre la production, l’éditeur doit également assurer ou sous-traiter la diffusion et la distribution de l’ouvrage.
    • Le diffuseur joue un rôle essentiellement commercial (marketing). Il présente et vend les ouvrages aux différents points de vente (librairies, grandes surfaces…).
    • Le distributeur assure le côté logistique : facturation des ouvrages, stockage, empaquetage, envois…
    • Les librairies ou autres points de vente : Le type de public lectorat diffère en fonction des points de vente. Un libraire indépendant fera plus facilement de la place à un premier roman ou un essai, là où une librairie de presse par exemple se limitera davantage aux best-sellers ou à la production régionale.

    1.     Les librairies dites de « 1er niveau » : dont 90% du chiffre d’affaires est réalisé par la vente de livres ; proposent des conseils de lecture, offrent une grande diversité de titres, permettent de commander des ouvrages…

    ·       Les librairies indépendantes : Par définition, les libraires indépendants ne font pas partie d’un groupe financier ou d’une chaîne de magasins. Ils consacrent tout ou la majeure partie de leur surface aux livres. (Pour leur liste, consultez le site du Syndicat des Librairies francophones de Belgique – www.libraires.be).

    ·       Les chaines de librairies (Fnac, Club) fonctionnent en achats centralisés.

    2.     Les librairies de « 2e niveau » (ou « librairies de presse ») : ces librairies (par exemple les Press Shop, mais aussi beaucoup d’indépendants) vendent majoritairement les titres de presse (50% de leur chiffre d’affaires), mais consacrent également une partie de leur surface commerciale à la vente d’autres produits, dont des livres, mais aussi du tabac, le Lotto… Leur assortiment de livres est donc plus réduit (best-sellers ou régionalisme principalement).

    3.     Les hypermarchés (Carrefour, Cora, Makro…) : Les différentes enseignes décident d’investir plus ou moins dans des surfaces « livres », ainsi que dans une équipe dédiée à la librairie. On y trouve le plus souvent les best-sellers, les livres de poche, les ouvrages « vie pratique » et consacrés à la jeunesse).

    Pour être complet, il convient d’ajouter à cette chaîne du livre :

    • Les bibliothèques qui offrent des services d'emprunt (prêt) de livres, papier mais aussi numériques (via Lirtuel).
    • Le dépôt légal : permet la conservation au fil du temps de l’ensemble de la production nationale de livres et de périodiques.

     

    Flux d’information

    La communication autour du livre est capitale. Pour qu’un livre fonctionne, il faut en parler et en faire parler.

    À noter que de nombreuses flèches sont à double sens sur le schéma. Il est ainsi primordial que l’éditeur relaye des informations sur les ouvrages qu’il publie en amont auprès du diffuseur (au moins trois mois avant la sortie de l’ouvrage), afin que ce dernier puisse informer à son tour le libraire, qui pourra ensuite conseiller l’acheteur.  Tout comme il est précieux pour l’éditeur que le libraire fasse par la suite remonter jusqu’à lui, notamment par le biais du diffuseur, les feed-back éventuels des acheteurs. De même, lorsque l’éditeur aura les résultats de vente, c’est important qu’il en informe l’auteur. Si l’éditeur a recours à un attaché de presse pour un ouvrage, son retour est intéressant également. Cela permet de tirer de chaque livre une expérience pour le livre suivant.

    Flux physique

    Le livre est d’abord fabriqué dans des ateliers de production. Ensuite, il est stocké chez le distributeur qui, lui, l’achemine vers la librairie ou un autre point de vente. La double flèche sur le graphique symbolise le droit de retour. Un bon taux de retour s’évalue entre 15 et 25%.

    Flux financier

    Élément-pivot de cette chaîne, l’éditeur supporte l’essentiel du risque financier de l’édition. Il est tenu d’assurer toute la fabrication des ouvrages (corrections, réécriture, mise en page…, et bien sûr l’impression).

    L’acheteur paie le libraire, qui paie à son tour le distributeur. Ce dernier rétribue le diffuseur, conserve sa marge et verse le solde à l’éditeur. L’éditeur ensuite paie les fournisseurs et verse ses droits à l’auteur.

    Il est donc important pour l’éditeur d’avoir un planning bien pensé : il devra attendre au moins trois mois avant d’être rétribué de ses ventes et doit en tenir compte dans sa trésorerie.


  • Comment est segmenté le marché du livre en Belgique ?

    En 2020, le marché du livre en Fédération Wallonie-Bruxelles s'élevait à 239 millions € : 216 millions € par intermédiaires en 2020 et 23 millions € en ventes directes.

    Les statistiques compilées annuellement par l’ADEB montrent que la librairie (niveaux 1 & 2) totalise 40 % des ventes.


  • Que recouvre le terme auto-édition ?

    L'auto-édition ou auto-publication recouvre l'activité d'éditeur menée par l'auteur lui-même. Ce phénomène est en fort développement depuis que tout un chacun a accès aux outils informatiques de mise en page, de promotion et de vente. Un acteur comme Amazon propose ces trois services. 

    L'auto-édition donne à l'auteur l'impression qu'il peut gérer efficacement la chaine du livre en contournant la plupart des acteurs de la chaine situés entre auteur et lecteur. Elle demande donc aux acteurs de cette chaine, aux éditeurs en particulier, d'officier leur vraie valeur ajoutée au bénéfice des autrices et auteurs.  Cette pratique a permis à des éditeurs de découvrir des talents déjà reconnus par le grand public.

Nos actualités


Appel aux éditeurs

La campagne « Lisez-vous le belge ? » orchestrée par le PILEn reviendra pour une troisième édition en novembre 2022. Une occasion pour les maisons d’édition belges francophones de promouvoir leurs publications récentes auprès des librairies, des bibliothèques, des médias et des chroniqueurs & chroniqueuses littéraires.
01 juin 2022

Quinzaine du livre Suisse

Le livre suisse rendra visite à la Belgique du 30 mai au 12 juin. Sous le slogan «Allegra» se déclinera pour l'occasion tout un programme de rencontres littéraires auprès des librairies et des lieux culturels de Wallonie, de Flandre et à Bruxelles.
24 mai 2022

AG festive

L'ADEB tenait ce 17 mai son Assemblée générale dans le cadre enchanteur du château-ferme de Profondval. Bravo à Christel Hoolans (CEO de Dargaud-Lombard et directrice générale des éditions Kana et Le Lombard) et à Philippe Comeliau (administrateur délégué des éditions Mols), réélus à leur poste d'administrateurs.
18 mai 2022

Philosophons

On connait Philéas & Autobule pour sa revue philo destinée aux enfants de 8 à 13 ans. Aujourd’hui, l’éditeur propose une nouvelle collection d’albums philosophiques pour les plus petits. À l’origine de cette démarche ?  « Lorsque nous rencontrions le public dans les salons...
07 avril 2022